MATRIARCAT ET SPIRITUALITÉ

La prédominance du patriarcat sur la planète est en adéquation avec la somme de nos choix de vie individuels. Dans notre civilisation, le plus fort gagne. Par « le plus fort », j'entends « celui qui a la plus grande force physique ». Le nombre et la permanence des guerres en atteste. Notre planète est engluée dans le réalité matérielle. La pensée étant de la matière subtile, l'intellect est inclus dans cette dimension matérielle. Il existe effectivement de nombreuses femmes aux grandes capacités intellectuelles qui fonctionnent sur le mode patriarcal. Elles ambitionnent plus que tout d'être acceptées parmi la gente masculine. Aux deux extrémités de la chaîne des valeurs, il y a donc la matière et le divin.


Comme jamais rien n'est tout à fait blanc ou tout à fait noir, le monde n'est pas tout à fait patriarcal, il reste des îlots d'un monde matriarcal. Ces îlots commencent maintenant à être bien connus. De l'autre côté, comme pas mal d'hommes ne se reconnaissent pas dans le modèle patriarcal, leur foyer fonctionne de fait sur le mode matriarcal. Par crainte du « Qu'en dira-t-on ? » ils jouent aux maîtres de maison en public, mais dans le huis-clos familial, plus rien ne les oblige et le foyer matriarcal peut fonctionner harmonieusement. Condition première dans une société matriarcale : ce sont les femmes qui gèrent le budget. L'argent est réparti de manière équitable, selon les besoins de chacun.


« Matriarcal » signifie que les valeurs spirituelles priment sur les valeurs matérielles, ou que l'intelligence du cœur commande au cerveau. Dans une société matriarcale, un homme ne touche jamais à une femme sans son consentement.


Le pouvoir féminin provient du fait que c'est la femme qui donne la vie. Personne n'a le pouvoir de changer cela. Sans attendre le feu vert d'une quelconque hiérarchie, si un groupe suffisamment important de personnes le désire, il peut créer une société matriarcale. Seriez-vous prêts ?


Le monde a-t-il été matriarcal ?

Dans le sens où le matriarcat serait le revers d'une pièce de monnaie dont l'autre face serait le patriarcat, certainement pas. Le modèle patriarcal, par définition, cherche à s'étendre, à annexer. C'est un simulacre de démocratie. Le matriarcat cherche à rassembler l'assentiment de tous. C'est vraisemblablement quand le modèle patriarcal est devenu largement majoritaire qu'il a pu s'imposer au reste du monde.


Quelles institutions devraient reposer sur les femmes en priorité ?

D'abord le pouvoir économique. L'amélioration de notre civilisation passe par la qualité de l'éducation et de la santé des femmes, qui mettent au monde les enfants. Le bien-être des femmes ne peut être sécurisé sans qu'elles aient la maîtrise de l'habitat et des ressources. C'est dès l'âge où se fondent les nouvelles générations qu'il faut faire en sorte que ce soient des femmes qui distribuent la nourriture et sécurisent l'argent ou la terre qui permettent sa production.


Libre à l'humanité de rester accrochée au monde animal, mais si l'animalité continue de prospérer parmi les humains, c'est largement à cause de l'ignorance des tenants et aboutissants de nos actes et de nos pensées.

Les sociétés matriarcales que nous connaissons aujourd'hui sont précieuses parce que leur exemple vaut mille fois toutes les tergiversations sur leur bien-fondé. Ces sociétés ne connaissent pas l'avortement, qui est intrinsèquement un produit du patriarcat. Notre planète ne peut s'élever dans l'ordre spirituel sans regarder cela en face.


Et voici quelques vidéos (15 minutes maximum) :



Et pour aller plus loin :

Le blog « Le matriarcat et la Spiritualité » :